oeuvres reflet

ARACHNÉ - OCULAIRE VENTILO - NASSE CÉLESTE

 

INTERACTION


Reflet


"La réalité vacillante est source de questions : quelle densité, quelle matérialité ? Pour en rendre compte, élaborer des systèmes utilisant le miroir. L’œuvre qui en résulte se joue de la perception et provoque mirages et illusions. L’apparence est captée par la surface polie et froide de la glace, mais le regard ne s’arrête pas là. Il pénètre bien au-delà de cette immédiateté, jusqu’à se perdre dans le vertige de la profondeur. Jusqu’où ? 


 

A se risquer à ce jeu on en vient à s’interroger sur soi, sur ce que l’on perçoit et l’œuvre que l’on croyait comprendre se dérobe. Le trouble s’installe, d’autant plus que le reflet, se voulant parfaite imitation du réel, nous le restitue inversé. Pour éprouver ce qu’il voit, pour fixer sa perception et stabiliser ses impressions, le spectateur cherche de tous côtés jusqu’à vouloir toucher mais le miroir fait barrage. Appelés à la rescousse, les autres sens déclarent forfait et la vision qui se croyait souveraine chancelle : illusion et vanité." H.L. 2003  + >>>

3, INTÉRACTION, ALTÉRATION  Sculpture miroir 2002 - 57 x 48 cm 
Verre thermo-formé argenté - Collection particulière.

GIRASOL - 2018 Plaque émaillée, rails L.R. Louis Roussy, inox et miroir - Ø 55 cm 

 
 

LUXIENNE


Luxienne a été créée en 2006 à l’occasion de l’exposition d’Hélène Lhote chez Electrorama. Elle est la synthèse entre ces éoliennes qui émaillaient les paysages de son enfance et des lanternes espagnoles du 17e siècle où un éventail de miroirs, placé derrière une bougie, en  exaltaient la lumière.

LUXIENNE Sculpture lumière rotative 2006 - miroir, inox, acier - diamètre 160

 

LOREM IPSUM



MIROIR

La réalité vacillante est source de questions : quelle densité, quelle matérialité ?Ma tentative n’est pas celle d’une représentation contrefaite d’une réalité dont je doute mais celle d’une pure création qui donnerait du monde cette acception qu’il n’y a pas de réalité fidèle aux apparences et que le spectateur participe à la création de l’œuvre à partir de fragments épars qu’il rassemble, consciemment ou inconsciemment, tel un rébus qui viendrait enfin prendre sens. Mais lequel ?

MIRAGE - 2004
verre thermoformé - diamètre 30 cm

Reflet dans SORT ET RESSORT - 2016
Acier, miroir, bois peint - 187 x 135 x 14,5 cm.